Gibert Hélène

Requalification du vignoble du Beaujolais: une approche systémique

Thèse pour le doctorat de géographie
Directrice : Claire Delfosse
Date de soutenance : 20 septembre 2012
Jury : Claire Delfosse, Aparecido Lima da Silva, Michel Penel, Vincent Piveteau, Laurent Rieutort, François Roth, Raphaël Schirmer
Mention : Très honorable avec les félicitations du jury à l'unanimité
Chargée de mission ministère de l'agriculture et Cemagref - Thèse dans le cadre de la mission 

Liste des publications pdf

Mots clefs

Vitiviniculture, identité territoriale, gouvernance, construction sociale des terroirs, Beaujolais

Résumé 

Le vignoble du Beaujolais est l’un des plus connus au monde : sa notoriété s’est construite autour du Beaujolais nouveau, l’un de ses vins sous AOC permettant de faire découvrir le millésime à venir. Le modèle de développement du Beaujolais, fondé historiquement sur la reconnaissance du lien à l’origine, s’est peu à peu concentré sur ce vin primeur. Il a permis un essor fulgurant de la vitiviniculture locale durant la deuxième moitié du 20e siècle, orchestré par l’ensemble des acteurs de la filière.
Mais au début du 21e siècle, le vignoble du Beaujolais est touché de plein fouet par la crise socio-économique vitivinicole, notamment due à la mondialisation 
de la production et les changements des modes de consommation. Les acteurs locaux réinterrogent alors son modèle de développement : dans ce contexte de mutations, comment faire perdurer le vignoble, sa production, son économie ainsi que les éléments identitaires et les aménités territoriales qu’il génère ? Ils doivent gérer un paradoxe spécifique au Beaujolais : si le nom du vignoble est célèbre à travers le monde entier, sa localisation géographique reste approximative, voire méconnue. Les stratégies mises en place allient ainsi compétitivité sur le marché, reconstruction d’une image liée à l’identité territoriale locale et valorisation de la construction sociale des terroirs. Elles engendrent différentes recompositions : de l’espace de production, des liens avec d’autres territoires de proximité (vignobles et bassins de consommation), mais aussi de la gouvernance du vignoble, passant d’une vision sectorielle à une démarche territoriale associant l’ensemble des acteurs locaux.
L’approche systémique mise en œuvre dans ce travail apporte une vision globale du vignoble du Beaujolais et de ses stratégies de développement. L’étude des discours, de la construction sociale des identités vécue, vendue et perçue ainsi que les jeux d’acteurs de la gouvernance du système vitivinicole sont au cœur des réflexions. La notion de terroir vitivinicole dans toutes ses composantes est réinterrogée, face aux différentes stratégies locales mises en place.