Gallien Manon

Contribution des produits de qualité à la protection de la qualité de l'eau. Cas de la viticulture et de la production fruitière dans le grand quart Sud-Est de la France

Thèse pour le doctorat de géographie
Directeurs : Philippe Fleury et Carole Chazoule
Année d'inscription : janvier 2014
CDD doctorant à l'ISARA-Lyon

Liste des publications pdf

Projet de thèse

Cette thèse, en partenariat avec l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, porte sur les démarches environnementales auxquelles participent les agriculteurs produisant du vins et des fruits sous signes de qualité au sens large. Elle se centre en effet sur des productions bénéficiant de labels AOP et IGP, ainsi que sur des marques et démarches portées par des entreprises mettant en avant la qualité des produits. Son objectif est d'identifier les leviers et freins à la mise en œuvre de démarches permettant de manière plus ou moins directe la protection de la qualité de l'eau.

 

Cette étude s’appuie sur un travail d'enquête réalisé à l’échelle du grand quart Sud-Est de la France, ainsi que sur trois étude de cas – sur l’étang de l’Or à l’Est de Montpellier, sur le territoire de l’AOP Tavel à côté d’Avignon et sur le territoire du Parc Naturel Régional du Pilat à côté de Vienne. 

 

Pour saisir ces actions environnementales, nous avons opté pour un cadre d'analyse holistique et complexe : celui de la résilience des Systèmes Alimentaires de qualité différentiée. Ce cadre nous permet d'une part d'envisager l'ensemble des acteurs intervenant du producteur au consommateur au sein du système alimentaire à des échelles de temps et d'espace multiples. D'autre part, ce cadre nous permet d'appréhender la manière dont les acteurs font face et intègrent les perturbations environnementales au fonctionnement de leur système.