• Slide1

Banniere


Salle Marc Bloch, Institut des sciences de l’homme
14, avenue Berthelot, Lyon 7e
10h-12h

 

Niccolo Mignemi, docteur en histoire

     De la crise agricole des années 1880 aux années 1950, on assiste en France et en Italie à un véritable essor des pratiques associatives en milieu rural. Les coopératives agricoles sont au cœur de ce mouvement et, au cours de cette période, elles s’affirment comme un moyen d’organisation – plus ou moins autonome – destiné à fédérer les agriculteurs, un médiateur dans le rapport à l’État et aux autres institutions, une échelle intermédiaire entre le local et le global.

     Mais comment rendre compte d’un phénomène qui, au-delà de l’étiquette commune, se décline dans une pluralité d’expériences différentes ? Dans des situations et des espaces différents, l’histoire des coopératives nous oblige alors à explorer l’influence des facteurs contextuels (notamment le système agraire et le cadre institutionnel), de la structure sociale du milieu rural et des pratiques héritées d’une histoire de plus longue durée.

     Phénomène complexe, tant économique que social, la coopération agricole émerge finalement comme un « observatoire privilégié » sur les dynamiques communes et les trajectoires spécifiques qui traversent les campagnes des deux pays.

 



Actualités

Derniers ouvrages parus

Prev Next
 Egizio Valceschini, Odile Maeght-Bournay, Pierre Cornu, Recherche agronomique et politique agricole. Jacques Poly, un stratège
Jean Guillemin, Le crédit agricole en Bourgogne
Edouard Lynch - Insurrections paysannes
Pierre Cornu, Odile Maeght-Bournay, Egizio Valceschini - L'histoire de l'INRA