Axe 2 : Pouvoirs, conflits, images

Animation scientifique : Edouard Lynch (Lyon 2) et Perrine Vandenbroucke (ISARA-Lyon)

     La seconde moitié du 20e siècle constitue un front pionnier de la recherche sur les rapports sociaux et politiques dans le monde rural, lieu de convergence et de dialogue des travaux des historiens et des sciences sociales du présent. Cette période est caractérisée par une mutation profonde des structures économiques et sociales, mais aussi professionnelles et politiques, avec la généralisation des manifestations et des luttes collectives, étudiées par Édouard Lynch dans le prolongement de son HDR. L’objectif de cet axe est donc de poursuivre, dans les années à venir, les études sur les acteurs de la « révolution silencieuse », notamment dans le champ du syndicalisme, en combinant les jeux d’échelles - locale, nationale et européenne.

     La question du développement réinterroge les institutions et les cadres d’action qui orientent les stratégies individuelles et les dynamiques d’interactions entre acteurs. Les politiques publiques apparaissent ainsi à la fois comme objet de recherche en tant que tel et comme dimension incontournable de l’analyse lorsque sont abordées les problématiques du vivre en milieu rural ou de la dynamique des systèmes alimentaires. Le positionnement du LER en Rhône-Alpes, espace à la fois montagnard et fortement urbanisé, génère des interrogations spécifiques en termes d’aménagement, de préservation de l’activité agricole, d’emploi, d’alimentation ou encore de dynamiques économiques, culturelles et sociales, dont nous nous faisons l’écho dans des partenariats avec les acteurs locaux.

     Les formations assurées par les enseignants-chercheurs du LER, à l’ISARA dans le cadre d’une spécialisation « Développement et Ingénierie des Territoires », et à l’Université dans le cadre des M2 « Aménagement et Développement Rural » et « Patrimoine Rural et Valorisation Culturelle», sont également des lieux de valorisation de ces travaux. La connaissance des politiques publiques, et des procédures et processus de leur mise en œuvre apparaît centrale. Cette triangulation entre les enseignants-chercheurs du LER, les acteurs locaux et les étudiants nous permet ainsi de conduire cette analyse du politique via les acteurs sociaux en situation, dans une approche réflexive de l'action.

     Le second champ de politiques publiques sur lesquelles nous travaillons dans cet axe porte sur les politiques territoriales dans leur accompagnement des dynamiques économiques, sociales et culturelles des espaces ruraux. Nous nous intéressons ainsi à la construction des espaces politiques du « vivre ensemble ». Le caractère multiscalaire de la gouvernance des territoires, se dégage ainsi comme une préoccupation centrale de nos travaux.

     La thématique de l’image, enfin, par l’ampleur des projets proposés, jouera également un rôle structurant dans les projets de l’axe 2. Le développement massif du recours à l’image animée depuis le milieu du 20e siècle constitue à la fois des sources nouvelles pour la recherche mais impose aussi une transformation des pratiques d'investigation des phénomènes sociaux et politiques.